La Liberté

28.04.2021

Groupe E invite les communes à rejoindre le pilotage des projets éoliens

La constitution des comités de pilotage marque le début d'un processus qui n'aboutira pas à la construction de parcs avant 2031, selon la planification évolutive de Groupe E Greenwatt. © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD (Photo prétexte)
La constitution des comités de pilotage marque le début d'un processus qui n'aboutira pas à la construction de parcs avant 2031, selon la planification évolutive de Groupe E Greenwatt. © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD (Photo prétexte)

SZ

Partager cet article sur:

Groupe E Greenwatt souhaite intégrer les communes-sites dans les comités de pilotage des projets, ainsi que les parties prenantes dans des groupes de travail sur le suivi et sur l'environnement. Un site internet dédié est en ligne.

Groupe E Greenwatt souhaite intégrer les communes-sites dans les comités de pilotage des projets, ainsi que les parties prenantes dans des groupes de travail sur le suivi et sur l’environnement. Un site internet dédié est en ligne.

Le développeur fribourgeois a fait parvenir mercredi un courrier aux 15 communes susceptibles d’accueillir une ou plusieurs éoliennes sur leur territoire. Il les invite à dépêcher un délégué du Conseil communal au sein du comité de pilotage du projet, délégué qui participera aux discussions lors des différentes étapes du projet. Cela va de la pose de mâts de mesures de vent aux questions administratives et financières, en passant par la mise sur pied des campagnes d’information, les études d’impact sur l’environnement, la construction du parc ou son raccordement au réseau. Ces comités seront en outre composés de représentants de Groupe E Greenwatt, des bureaux d’études, des éventuels partenaires et d’autres membres à définir.

Le comité de pilotage de chaque projet de parc s’appuiera sur deux groupes de travail, l’un dédié à l’information à la population et au suivi, l’autre aux questions environnementales et paysagères (impact sur la faune, la flore et la population). Les comités créeront ces groupes, composés de propriétaires fonciers, d’habitants ou d’associations de protection l’environnement et du paysage.

Le développeur met par ailleurs en ligne ce mercredi un site internet dédié aux projets éoliens, www.greenwatt.ch, qui servira de plateforme d’information. Des séances d’information à la population sont prévues cette année. L’ensemble de ces mesures vise à «renforcer» la position de Greenwatt comme «partenaire de confiance pour le canton de Fribourg dans sa transition énergétique», communiquait la société mercredi. Une transition à laquelle l’éolien doit contribuer, particulièrement en matière de production hivernale.

Ces mesures marquent le début d’un long processus que le développeur veut transparent. Le calendrier idéal présenté par Groupe E Greenwatt ne prévoit pas de mise à l’enquête de projet avant 2025, et aucune construction avant 2031.

Les communes invitées à participer aux comités de pilotage respectifs: Misery-Courtion, Belfaux, La Sonnaz et Courtepin (Collines de la Sonnaz); Billens-Hennens, Siviriez, Romont et Ursy (Côtes du Glaney); Sâles, Le Châtelard, Vuisternens-dt-Romont, Grangettes, Villorsonnens et Sorens (Massif du Gibloux); Siviriez, Le Flon et Vuisternens-dt-Romont (Monts de Vuisternens). Ce sont là les quatre projets qui ont reçu l’aval du canton et de la Confédération pour procéder à des études complémentaires – études qui définiront le nombre, le modèle et l’emplacement des éoliennes, le cas échéant. Trois autres projets (Schwyberg, Surpierre-Cheiry et Autour de l’Esserta) attendent le feu vert du canton et de la Confédération.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00