La Liberté

Deux nouveaux élus au Parlement moratois

Alfred Chervet et Martin Keller-Riesen, du groupe UDC et indépendants, ont été élus dimanche pour le cercle électoral de Clavaleyres. Le Conseil général du chef-lieu lacois est désormais au complet.

Ancienne commune bernoise, Clavaleyres est désormais fusionnée avec Morat.
Ancienne commune bernoise, Clavaleyres est désormais fusionnée avec Morat.

CR

Publié le 30.01.2022
Partager cet article sur:

Le Conseil général de Morat, qui a renouvelé ses autorités en septembre dernier, est désormais au complet. Les deux sièges qui étaient toujours vacants et destinés au cercle électoral de Clavaleyres ont été décernés lors d'une élection qui a eu lieu hier. Alfred Chervet (37 suffrages), né en 1992, et Martin Keller-Riesen (29 suffrages), né en 1971, ont été élus. Ils étaient tous les deux sur la même liste, UDC et indépendants. Dans un communiqué diffusé hier, le groupe UDC et indépendants de la région de Morat se réjouit de cette élection et informe q'il détient désormais 15 siègrs sur 52 au Conseil général. Le troisième candidat, Jürg Truog, né en 1944, sur une liste libérale-radicale, a récolté 7 suffrages. Le taux de participation s'est élevé à 86,36%, soit 38 bulletins rentrés sur 44 électeurs. 

Rappelons qu'à la suite de la fusion avec Clavaleyres, le Parlement moratois comptera exceptionnellement 52 membres pour la première législature, soit jusqu'en 2026.  L'ancienne commune bernoise n'est pas la seule à avoir uni sa destinée avec le chef-lieu lacois au 1er janvier dernier. Galmiz et Gempenach ont aussi fusionné. Les représentants de ces cercles électoraux ont toutefois été élus lors des élections de cet automne. "Cela n'a pas été le cas à Clavaleyres pour une question juridique. Le corps électoral étant convoqué dans la Feuille officielle fribourgeoise, il n'est pas possible de convoquer des citoyens qui ne sont pas encore fribourgeois", explique Samuel Russier, secrétaire général de la Direction fribourgeoise des institutions, de l'agriculture et des forêts (DIAF). S'il n'y avait pas eu de candidats intéressés provenant de l'ancienne commune bernoise, deux citoyens auraient été désignés par le Conseil communal de Morat afin d'accompagner l'entrée en vigueur de la fusion.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00