La Liberté

30.09.2021

Tests supplémentaires pour la décharge lacustre

Des milliers de tonnes de munitions gisent au fond du lac de Neuchâtel, au large de Forel, depuis les années 1930.
Des milliers de tonnes de munitions gisent au fond du lac de Neuchâtel, au large de Forel, depuis les années 1930.

CR

Partager cet article sur:

Les résultats d'une analyse de l'eau et des sédiments dans le lac de Neuchâtel, au large de la place de tir de Forel, ont démontré qu'il n'y a pas de trace d'explosif. Néanmoins, il faut des études en plus pour tirer un bilan complet.

Fin mars 2021, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a prélevé des échantillons d’eau et de sédiments dans le lac de Neuchâtel sur la place de tir d’aviation de Forel, afin de procéder à des analyses. Ceci afin de déterminer s’ils sont pollués par les résidus de munition des jets militaires.

Les résultats n’ont démontré aucune trace d’explosif dans les échantillons. Les concentrations en métaux lourds provenant du champ de tir et des sites de référence se situent dans une fourchette similaire, indique le DDPS dans un communiqué.

Les résultats obtenus ne permettent toutefois pas de tirer un bilan complet. C'est pourquoi, le DDPS, l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), les cantons concernés, l'Association de la Grande Cariçaie (AGC) et Pro Natura ont convenu que des investigations complémentaires seront menées.

Parallèlement, la conseillère fédérale Viola Amherd a chargé l'armée d'examiner de manière générale la nécessité des tirs aériens et d'élaborer un concept d'élimination des résidus de munitions pour le site de Forel.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00