La Liberté

30.03.2021

L'armée a commencé sa campagne d'analyse sur la zone de tir à Forel

Une technicienne du laboratoire Spiez prépare les d'échantillons de sédiments récoltés par un plongeur de l'armée. © keystone-sda.ch
Une technicienne du laboratoire Spiez prépare les d'échantillons de sédiments récoltés par un plongeur de l'armée. © keystone-sda.ch

DeF

Partager cet article sur:

La campagne d’analyse de l’eau et des sédiments de la zone de tir de l’armée à Forel a démarré lundi. Elle est programmée sur trois jours.

Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS)  a convié les médias ce mardi après-midi pour présenter la démarche entreprise. Le but de ces interventions est de déterminer si l’eau et les sédiments sont pollués par les résidus de munitions des jets militaires, qui sont au fond du lac.

Depuis les années 1950, 4500 tonnes de résidus de munitions gisent sous l’eau alors que le site de Forel se trouve au milieu de la réserve naturelle de la Grande Cariçaie. Cette situation a créé de vives réactions l’été dernier. Après une première analyse de l’eau en 2015, l’armée a décidé cette fois-ci d’étendre ses investigations sur les sédiments. Grâce au temps clément de cette semaine, l’équipe de sept personnes engagées pour l’opération a pu travailler dans d’excellentes conditions.

Le DDPS prévoit de rendre un rapport sur les résultats durant le courant de l’été. Les acteurs concernés détermineront ensuite s’il sera nécessaire de prendre des mesures supplémentaires. 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00