La Liberté

Dévastation en Inde et au Bangladesh

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Dans le village de Bakkhali, près de la baie du Bengale, en Inde: il faudra sans doute plusieurs jours pour évaluer l’ampleur des dégâts. © Keystone
Dans le village de Bakkhali, près de la baie du Bengale, en Inde: il faudra sans doute plusieurs jours pour évaluer l’ampleur des dégâts. © Keystone
Partager cet article sur:
22.05.2020

Le cyclone Amphan a fait des dizaines de morts et des dégâts considérables. L’épidémie complique tout

Sébastien Farcis, New Delhi

Catastrophe » Calcutta a été balayé mercredi soir par la furie du supercyclone Amphan, qui a transformé la ville en une jungle urbaine. Des troncs épais d’arbres, qui s’élevaient au-dessus de l’ancienne capitale de l’empire britannique, se sont écrasés sur les autobus, les voitures, les maisons et les câbles électriques, détruisant les infrastructures d’électricité ou de communication, ainsi que les fragiles échoppes de thé. Le vent a même tordu les énormes panneaux publicitaires en acier de cette mégalopole de 15 millions de résidents.

«Peur d’être infectés»

Le cyclone a pénétré les terres du Bengale-Occidental avec des rafales à 185 km/h, faisant d’Amphan le plus puissant cyclone du golfe du Bengale depuis 1999. Avant de souffler sur la cap

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00