La Liberté

Ah si, si, c’est la faute à Bill Gates!

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Bill Gates en train de se gratter la tête: et ça peut-être, ce ne serait pas un signe? Keystone
Bill Gates en train de se gratter la tête: et ça peut-être, ce ne serait pas un signe? Keystone
Partager cet article sur:
28.08.2020

Angélique Eggenschwiler

Le mot de la fin

L’autre soir, alors que je prenais tranquillement un verre avec une copine, j’ai été très surprise d’apprendre que tout ça, c’est des conneries. Ça? La démocratie, le suicide de Marilyn Monroe, le World Trade Center, tout quoi.

Prenez le coronavirus. Comme vous, j’étais persuadée que la pandémie était le résultat d’une rencontre malheureuse entre un pangolin et l’intestin grêle d’un abruti de Wuhanais.

Détrompez-vous, le filet mignon de pangolin en croûte n’a rien à voir là-dedans. Le seul responsable dans cette affaire, c’est Bill Gates.

Bill Gates, absolument. D’ailleurs, toujours d’après mon amie, le cofondateur de Microsoft est derrière beaucoup de choses. La mort de Lady Diana? C’est lui. Elvis Presley? Toujours lui. Idem pour l&r

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00